En dépit du Covid nous maintenons nos contacts par les visiosconférences et par nos actions en faveur des patients LLC et MW.
 
 
 

INVITATION RENCONTRE PATIENTS/MÉDECINS Actualités Annonce de l'assemblée générale extraordinaire

Depuis le début de l’épidémie du Covid19, conscient des difficultés majeures qui sont, au quotidien, celles des patients, nous étions attentifs aux successives décisions politiques et administratives qui tentaient de gérer ce nouveau virus mal connu.

 

Au cours des 8 webinars de 2020 et 2021, nous vous avions tenu informé des progrès  scientifiques et de leurs conséquences sociales et sanitaires.

 

Dès février 2021 notre veille documentaire relevait des publications préoccupantes concernant l’efficacité vaccinale des personnes immunodéprimées et/ou porteuses d’hémopathies.

 

Avec quelques hématologues spécialistes de LLC ou de MW nous avons alors entrepris d’informer les patients immunodéprimés et/ou porteurs d’hémopathies, d’inciter au contrôle de l’efficacité vaccinale, de lancer une enquête et d’alerter les pouvoirs publics.

 

En témoignent nos publications sur le site de SILLC et le replay du webinar du 29 avril.

 

Le 6 mai la Direction Générale de la Santé (DGS) publiait  plusieurs recommandations  dont nous vous livrons l’essentiel.

 

 

« Les personnes sévèrement immunodéprimées sont à très haut risque de formes graves de la Covid-19. Elles ont donc fait partie des premières populations éligibles à la vaccination, qui leur est ouverte depuis le 18 janvier 2021. Cependant, il existe des incertitudes quant à l’efficacité de la vaccination chez ces personnes.

 

Des données récentes ont montré que la réponse immunitaire anticorps suscitée après deux doses de vaccin était insuffisante chez les personnes sévèrement immunodéprimées. Un défaut de production d’anticorps a été observé notamment chez les personnes transplantées, les patients dialysés, et les patients recevant un traitement immunosuppresseur.

 

Afin d’assurer au mieux la protection contre la maladie Covid-19 des personnes immunodéprimées, le Conseil d’Orientation de la Stratégie Vaccinale propose donc les recommandations suivantes:

  1. Le strict maintien des gestes barrières pour toutes les personnes immunodéprimées et leur entourage.
  2. La vaccination des adultes vivant dans le même foyer qu’une personne sévèrement immunodéprimée, enfant ou adulte
  3. L’injection systématique d’une troisième dose de vaccin à ARNm pour les personnes sévèrement immunodéprimées, 4 semaines après la deuxième dose, ou dès que possible pour les personnes qui auraient déjà dépassé ce délai.
  4. Des investigations sont nécessaires pour évaluer la nécessité d’une troisième dose chez les patients bénéficiant de traitements immunosuppresseurs. Ces investigations doivent conduire à formuler rapidement des recommandations à ce sujet. La possibilité technique d’entrer dans le système informatique Amelipro l’injection d’une troisième dose à certains patients doit être donnée aux professionnels de santé.

Sérologies

Le Conseil d’Orientation de la Stratégie vaccinale recommande pour toutes les personnes sévèrement immunodéprimées la prescription d’une sérologie quantitative de type anti-S 30jours après administration de la deuxième dose et de la troisième dose.

 

Ces sérologies devraient faire l’objet d’une prise en charge par l’Assurance Maladie.

 

Les résultats de ces sérologies seront indicatifs sur la réponse post-vaccination mais ne doivent pas à ce stade déterminer l’injection ou non d’une troisième dose, qui doit être systématique pour les personnes sévèrement immunodéprimées citées plus haut.

 

A l’inverse, le conseil alerte sur l’inopportunité d’effectuer des sérologies post-vaccination pour la population générale.

Les personnes immunodéprimées devraient être informées sans délai des risques qui les concernent et des recommandations citées ci-dessus qui doivent s’appliquer à elles selon leur situation.

 

L’Assurance Maladie pourrait notamment jouer un rôle important dans la transmission ciblée de cette information, en entrant directement en contact avec les personnes concernées pour les informer de ces mesures. »

*                  *

*

Nous espérons que ces recommandations auxquelles nous avons modestement  contribuées, notamment  grâce aux premiers résultats de l’enquête qu’il faut poursuivre, permettront d’améliorer la qualité de la vie des malades et de leur entourage.

 

Nous vous encourageons à demander le remboursement de la sérologie anti-S en utilisant la prescription modèle diffusée sur le site et signée par votre soignant.

 

Faites nous part des difficultés rencontrées à ce sujet.

 

Christian Puppinck

Président de SILLC

 

Retour


   Je vous souhaite
   la bienvenue sur
  le site de la SILLC

Identification

Vous êtes identifié :

 Prénom :
 Nom :
 Pseudo :

Si vous n'êtes pas inscrit(e) avec email et mot de passe, faites-le. C'est gratuit. Cliquez sur Devenir Adhérent

Particuliers

Professionnels de santé