Réunions régionales planifiées : Limoges (10 avril) Lien pour info+inscription - Argenteuil (12 avril) Lien pour info+inscription
Prévisions sur 2019 : Bourges 16 mai / Rouen 22 mai / St Etienne 23 septembre / Valenciennes 28 septembre / Toulouse 15 novembre - Dates à définir : Strasbourg
La Lettre SILLC N°6 est parue - Elle fait un tour d'horizon en 54 pages sur toutes les nouveautés de l'année 2018 Cliquer ici pour la lire.
 
 
 

Séquençage génomique et médecine personnalisée Actualités Réunions Lyon, Poitiers, Clermont-F, Aurillac

 

La thérapie par lymphocytes T à récepteur d'antigène chimérique, mieux connue sous le nom de thérapie CAR-T, est une immunothérapie émergente prometteuse dans le traitement des cancers du sang.

Ce type d’immunothérapie utilise le propre système immunitaire du patient pour traiter son cancer.

Un élément clé du système immunitaire est le lymphocyte T,  type de globules blanc capable de détecter la maladie grâce à des marqueurs spécifiques (antigènes) à la surface de cellules qui sont endommagées ou étrangères (par exemple des cellules tumorales ou des cellules virales) puis de déclencher une réponse immunitaire contre ces antigènes spécifiques. Mais la cellule tumorale peut se camoufler et leurrer le lymphocyte T ce qui ne permet pas la réponse immunitaire de l’organisme.

La thérapie CAR-T consiste à améliorer le lymphocyte T d'un patient pour lui apprendre à détecter, sans se faire leurrer, et à détruire les cellules cancéreuses.

Pour cela les lymphocytes sont génétiquement modifiés pour produire un récepteur d'antigène chimérique (CAR) ce qui lui permet de détecter certaines protéines de la cellule cancéreuse (antigènes) et la détruire.

Ce traitement par immunothérapie consiste à recueillir et à utiliser les propres cellules immunitaires du patient pour cibler son cancer. Les lymphocytes T du patient sont prélevés dans son sang.

Des outils d'édition de génome sont utilisés pour insérer le gène d'une RCA spécifique de la tumeur dans l'ADN du lymphocyte T et reprogrammer les cellules immunitaires à des fins thérapeutiques.

Les récepteurs d'antigènes chimériques (CAR) contiennent un récepteur antigénique qui identifie et se lie à un mécanisme spécifique d'activation de l'antigène et des lymphocytes T. Cela garantit qu'une fois que le récepteur se lie à l'antigène, des signaux sont envoyés pour initier la réponse immunitaire à cellules T.

Les cellules T modifiées sont ensuite réinjectées dans le sang du patient par perfusion intraveineuse. Les lymphocytes T CAR modifiées devraient être capables d'identifier les antigènes des cellules cancéreuses et de déclencher une réponse immunitaire contre elles.

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°


SILLC est très vigilant sur nouveau type de traitement car si le potentiel de la thérapie CAR-T est prometteur, il est important d'éviter, à ce stade, de la sur-médiatiser. En effet, il faut se rappeler que CAR-T n'est pas sans risques et peut avoir des effets secondaires importants. Cependant, nous apprécierions vivement un accès rapide aux patients qui ont épuisé la plupart des traitements alternatifs. Il est important de noter que la thérapie CAR-T peut ne convenir qu'à un groupe limité de patients.

Aussi, SILLC s’attachera à travailler avec les professionnels de la santé pour assurer un accès sûr et opportun à ceux qui en ont besoin.

 

Retour


   Je vous souhaite
   la bienvenue sur
  le site de la SILLC

Identification

Vous êtes identifié :

 Prénom :
 Nom :
 Pseudo :

Si vous n'êtes pas inscrit(e) avec email et mot de passe, faites-le. C'est gratuit. Cliquez sur Devenir Adhérent

Particuliers

Professionnels de santé