Réunions régionales planifiées : Limoges (10 avril) Lien pour info+inscription - Argenteuil (12 avril) Lien pour info+inscription
Prévisions sur 2019 : Bourges 16 mai / Rouen 22 mai / St Etienne 23 septembre / Valenciennes 28 septembre / Toulouse 15 novembre - Dates à définir : Strasbourg
La Lettre SILLC N°6 est parue - Elle fait un tour d'horizon en 54 pages sur toutes les nouveautés de l'année 2018 Cliquer ici pour la lire.
 
 
 

Révolution dans la recherche : CRISPR-cas9 Actualités Résultats de l'enquête "Mon parcours de soins"

 

Mise au point à propos de la vaccination contre le pneumocoque

 

Le vaccin Pneumovax, qui remplace le vaccin Pneumo 23 depuis le 5 septembre 2017, est actuellement difficile à obtenir en ville, mais disponible pour les collectivités (hôpitaux, centres de vaccination, pharmacies hospitalières autorisées pour rétrocession). S'il ne peut pas être obtenu, il est recommandé d'initier sans attendre le schéma vaccinal avec Prevenar 13 ; le Pneumovax sera administré plus tard, lorsqu'il sera disponible.

 

Pour rappel, la vaccination est recommandée pour les patients concernés par les recommandations de vaccination des immunodéprimés c'est-à-dire aux :

  • patients présentant une tumeur solide ou une hémopathie maligne (ce qui est le cas pour la LLC et la MW) ;
     
  • greffés de cellules souches hématopoïétiques.

Ce processus de vaccination est effectué avec un vaccin conjugué 13-valent (Prevenar 13), ainsi qu’avec un vaccin non conjugué 23-valent (Pneumovax) selon les modalités figurant dans le schéma vaccinal mentionné plus bas.

 

ATTENTION : La vaccination pendant une chimiothérapie ou une radiothérapie doit être évitée. Après traitement par chimiothérapie et/ou radiothérapie, la réponse immunitaire vaccinale peut rester faible. Le vaccin ne doit pas être administré avant au moins 3 mois suite à l'arrêt de ce type de traitement.

 

En conclusion et en  pratique, pour les personnes à risque élevé d’une infection pneumococcique (patients LLC et MW) :

  • Cas 1 : Pour les personnes non antérieurement vaccinées
    Elles devront recevoir une primo-vaccination pneumococcique par une dose de Prevenar 13 suivie au moins 8 semaines plus tard d’une dose de Pneumovax ;

     
  • Cas 2 : Pour les personnes qui n’ont reçu antérieurement que le vaccin Pneumo 23 (ou plus récemment Pneumovax)
    Elles devront recevoir une injection du Prevenar 13 si la vaccination antérieure remonte à plus de 1 an ; Par la suite un rappel du vaccin Pneumovax sera pratiqué avec un délai minimal de 5 ans par rapport à la date de l’injection précédente du Pneumovax ;

     
  • Cas 3 : Pour les personnes déjà vaccinées suivant la séquence Prevenar 13 – Pneumo 23
    Elles devront recevoir un rappel du Pneumovax en respectant un délai de 5 ans après la précédente injection de ce même vaccin.

Pour le Prevenar 13, selon la littérature médicale, une fois vacciné l'utilité d'une dose de rappel n'a pas été établie.

 

Extraits de Wikipedia : Les vaccins contre les infections invasives à pneumocoque sont des vaccins destinés à prévenir les infections dues à Streptococcus pneumoniae, une bactérie. Il en existe plusieurs, ciblant différents sérotypes et pouvant être conjugués à des protéines. L'efficacité du vaccin est importante et ses effets secondaires sont le plus souvent sans gravité.

Les vaccins contre les infections invasives à pneumocoque contiennent des polymères de la capsule bactérienne (pour les reconnaître et les détruire). On distingue les vaccins non conjugués et les vaccins conjugués à une protéine. En France, les vaccins disponibles sont le vaccin non conjugué composé de 23 variétés (Pneumovax et Pneumo 23), et le vaccin conjugué à la protéine CRM 197 composé de 13 variétés (Prevenar 13). Ils sont injectables par voie intramusculaire

 

Retour


   Je vous souhaite
   la bienvenue sur
  le site de la SILLC

Identification

Vous êtes identifié :

 Prénom :
 Nom :
 Pseudo :

Si vous n'êtes pas inscrit(e) avec email et mot de passe, faites-le. C'est gratuit. Cliquez sur Devenir Adhérent

Particuliers

Professionnels de santé